L’union sacrée à l’épreuve de la défiance

Malgré l’appel à l’unité nationale lancé par Emmanuel Macron au cours de son allocution hier soir à Mulhouse, l’exécutif doit désormais composer avec une perte de confiance durable dans l’opinion.
l’union sacree a l’epreuve de la defiance

Malgré l’appel à l’unité nationale lancé par Emmanuel Macron au cours de son allocution hier soir à Mulhouse, l’exécutif doit désormais composer avec une perte de confiance durable dans l’opinion. Selon un sondage Elabe-Berger Levrault pour BFMTV publié le 25 mars, le jugement d’une mauvaise gestion de la crise est désormais majoritairement partagé par les sondés à 56%, en progression de 14 points depuis le 17 mars. 73% des Français estiment que l’exécutif a trop tardé à prendre les mesures nécessaires quand 68% d’entre eux considèrent que celui-ci n’a pas pris assez de précautions pour limiter la propagation.

Cette progression est une conséquence logique de la réouverture de clivages bien installés dans l’opinion sur le social – concernant le droit de retrait des salariés non-confinés et l’application égalitaire du confinement – ou encore sur l’opposition entre Paris et la Province. L’opposition, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite, en passant par le PS et LR, est décidée à sortir du silence et à reprendre la main sur l’agenda politique, notamment au Parlement. L’union sacrée qui semblait devoir découler naturellement du caractère urgent des circonstances et du très large consensus autour du confinement (93% des Français le jugeant nécessaires) paraît désormais bien moins assurée qu’en Italie – où 71% des électeurs portaient un jugement positif sur l’action du président du Conseil des ministres Giuseppe Conte le 19 mars dernier.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Experts en « Fake News » : les nouveaux haruspices ?

Article suivant
quid de la mobilisation des cliniques privees dans la lutte contre le covid-19 ?

Quid de la mobilisation des cliniques privées dans la lutte contre le COVID-19 ?

Dans la même catégorie
emmanuel macron
En savoir plus

Com’ de crise : on a révisé la copie du gouvernement

Qu’est-ce qu’une crise ? Suivant les cas : l’aggravation brusque d’un état antérieur, la révélation d’une faiblesse, une perturbation fatale. Elle affecte tout le fonctionnement d’un organisme vivant. Ou un système psychique, une institution ou organisation (famille, communauté, entreprise, État). Au-delà du risque acceptable, des pertes et aléas supportables, ce système est remis en cause dans sa logique même : plus rien n’obéit aux codes habituels.
quoi qu’il en coute
En savoir plus

“Quoi qu’il en coûte”

Les rêves et utopies ne manquent pas depuis plusieurs années. S’agit-il de créer des sociétés plus écologiques, d’instaurer un rapport de force social du « plus jamais cela », de modifier les paramètres de la mondialisation ? Une chose est sûre : nous savons maintenant qu’il est possible de choisir et que les dirigeants doivent définir et assumer une vision claire et déterminée.