Non, 50% de la viande consommée en France n’est pas halal, comme l’indique Éric Zemmour

Viande halal

Invité sur LCI vendredi 21 janvier, Éric Zemmour s’est exprimé au sujet de la viande halal. Le candidat à la présidentielle a affirmé que la consommation de cette viande dépasserait les 50% en France. C’est faux

Interrogé sur LCI vendredi 21 janvier dernier, Éric Zemmour s’est offusqué de la part de l’islam en France, en ciblant notamment la viande halal. Pour le fondateur du mouvement politique Reconquête !, « plus de 50% de la viande que tout le monde consomme est en vérité une viande halal ». Si l’ancien polémiste ne compte pas « interdire » la commercialisation de ces aliments, il souhaite qu’un « traçage » figure sur les viandes abattues suivant cet abattage rituel car « il est anormal qu’on mange de la viande halal sans le savoir ».

Éric Zemmour pointe tout d’abord une vérité. Aujourd’hui, les industriels n’ont en effet pas l’obligation d’informer le client qu’une viande a été obtenue suivant l’abattage rituel. Cela ne signifie pas pour autant que la majorité de ces viandes sont consommées en France. Loin de là.

Rappelons ce qu’est l’abattage rituel : il s’agit d’une technique de mise à mort qui consiste à tuer l’animal sans étourdissement préalable. Si la loi européenne autorise seulement les abattages qui limitent les souffrances animales, des exceptions existent pour la viande casher ou halal. Selon l’article 4 du règlement, « pour les animaux faisant l’objet de méthodes particulières de mises à mort prescrites par des rites religieux, les prescriptions visées au paragraphe 1 ne sont pas d’application pour autant que l’abattage ait lieu dans un abattoir ».

Avant de pratiquer les mises à mort sans étourdissement, les bouchers doivent obtenir l’autorisation de la préfecture. 51% des abattoirs de boucherie français possèdent actuellement cette dérogation. Un chiffre qui descend à 17% pour les abattoirs de volailles. Au total, 34% de l’ensemble des abattoirs en France sont autorisés à effectuer des abattages rituels. L’écrivain semble donc s’appuyer sur ces 51% afin de justifier sa position. Mais ce taux n’est pas crédible.

Les abattoirs habilités ne vont pas forcément appliquer cette mise à mort à l’ensemble des animaux. Le code rural et de la pêche maritime précise bien que l’abattage sans étourdissement ne doit pas être automatique, mais qu’il peut s’exercer uniquement « quand des commandes commerciales le nécessitent ». Les abattoirs réalisent également des mises à mort conventionnelles. De plus, cette viande n’est pas forcément rattachée à l’islam. Elle peut en effet être destinée au marché casher, qui recours aux mêmes techniques de mise à mort.

Éric Zemmour se trompe donc sur son interprétation des 51%. Il est même aujourd’hui impossible de savoir quelle proportion de viande consommée en France est halal. Les derniers chiffres officiels sur le sujet datent de 8 ans. Auditionné en 2016, le ministre de l’agriculture de l’époque Stéphane Le Foll expliquait qu’en « nombre de têtes abattues, l’abattage sans étourdissement représentait, en 2014, 15% des bovins abattus et 27% des ovins ». Une statistique qui n’a jamais été actualisée depuis.

Total
1
Shares
Article précédent
Éric Zemmour à Villepinte

La France représente-elle 1% de la production mondiale de C02, comme l’indique Éric Zemmour

Article suivant
Palais de l'Elysée

Les candidats et leur patrimoine : une longue histoire de rumeurs et de boules puantes

Dans la même catégorie
affiche du documentaire hold-up
En savoir plus

« Hold-Up » : A qui la faute ?

En s’obstinant à nier les pénuries d’équipements sanitaires au printemps malgré l’évidence manifeste, en niant l’efficacité des masques avant de le rendre obligatoire quelques mois plus tard (jusqu’à demander que ceux-ci soient portés à domicile en présence de tiers), le gouvernement a fortement entamé sa crédibilité et ouvert la voie aux élucubrations les plus farfelues : l’existence d’un agenda caché autour du Covid-19, Bill Gates et la 5G, les nano-particules injectées dans l’organisme, l’asservissement des « inutiles » condamnés à acheter des iPhone 12 et à remplir leurs caddies ou encore le « Grand Reset » du Forum Économique Mondial. Pourquoi cela ne serait-il pas vrai si l’Etat ment depuis le début ?
logos gafam
En savoir plus

Fake News : le gouvernement à la traîne des GAFAM

Si les récits alternatifs faisant de Bill Gates le responsable de la pandémie ou ceux affirmant que les antennes 5G propagent le virus doivent en effet être combattus, toute tentative de contrôle de l’information par le gouvernement – celui-ci ne pouvant être animé que par de bonnes intentions – doit cependant laisser songeur.