Non, les habitants de Grenoble ne vont pas consommer 100% d’énergie verte et locale d’ici fin 2022, comme l’affirme Yannick Jadot

La ville de Grenoble a été désignée Capitale verte de l’Europe 2022 par la Commission européenne. Ce titre récompense chaque année les agglomérations de plus de 100 000 habitants qui font preuve d’engagements forts en matière de transitions sociales et environnementales. Dans ce contexte, Yannick Jadot a décidé de s’y rendre le 13 janvier dernier. Le candidat écologiste à l’élection présidentielle a notamment affirmé que Grenoble s’engageait à « 100% d’énergies renouvelables locales d’ici la fin de l’année ». Une annonce erronée.

Alors que Grenoble vient d’être désignée Capitale verte de l’Europe par la Commission européenne, Yannick Jadot s’est rendu sur place jeudi 13 janvier. L’écologique a notamment indiqué que la ville s’engageait à « 100% d’énergies renouvelables locales d’ici fin 2022 ». 

A en croire le candidat au scrutin présidentiel, en l’espace de 10 mois, l’ensemble des foyers grenoblois consommeront exclusivement de l’électricité verte et produite localement. Une affirmation un peu ambitieuse. Il y a 4 ans, la société Gaz Electricité de Grenoble (GEG) a communiqué un plan pour couvrir d’ici à 2022 l’équivalent de la consommation des 166 000 Grenoblois exclusivement en énergies renouvelables. La GEG fournit actuellement un quart d’énergie verte à la ville.

Cela veut pour autant dire que l’électricité verte sera produite localement ? Pas vraiment. Afin de produire cette énergie verte, le fournisseur va s’appuyer sur des sites répartis sur toute la France, notamment des parcs éoliens en Nouvelle Aquitaine ou en Picardie. Yannick Jadot s’emballe également en suggérant que cette électricité sera réservée aux habitants de la ville. En effet, la société d’économie mixte vend de l’énergie verte autre part dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, et même partout sur l’Hexagone.

La société Gaz Electricité de Grenoble espère bien produire cette année l’équivalent en énergie verte de la consommation des Grenoblois. Le candidat écologiste à l’élection présidentielle s’emporte cependant en affirmant que cette électricité sera produite à l’échelle locale et exclusivement réservée aux habitants de la ville.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Non, le prix de la baguette de pain n’est pas « encadré », comme l’indique Alexis Corbière

Article suivant

Non, la France n'est pas le 2e pays le plus propre grâce au nucléaire comme le dit Jordan Bardella

Dans la même catégorie