Non, L’Union européenne ne coûte pas 10 milliards d’euros à la France chaque année, comme l’affirme Nicolas Dupont-Aignan

Drapeau européen

Eurosceptique assumé, le candidat à l’élection présidentielle Nicolas Dupont-Aignan ne cesse de dénoncer le fonctionnement de l’Union européenne (UE) lors de ses interventions médiatiques. Invité de Franceinfo jeudi 17 mars, le président de Debout la France a même indiqué que la Commission européenne coûtait chaque année 10 milliards d’euros à la France. C’est faux, en réalité l’Hexagone contribue deux fois moins au budget de l’UE.

C’est une thématique de contestation fréquente chez les eurosceptiques : le fonctionnement européen coûte cher à la France qui verse plus d’argent qu’elle n’en récupère de l’Union européenne. Le candidat à l’Elysée Nicolas Dupont-Aignan fait sien de l’argument et le brancarde même à chaque campagne présidentielle. Il y a 5 ans déjà, le député assurait que chaque année, le pays donnait 11 milliards d’euros de plus qu’il ne recevait de la part des institutions européennes. Bis repetita pour 2022. « La Commission européenne, ça nous coûte 10 milliards d’euros chaque année », a expliqué l’élu jeudi 17 mars dernier au micro de Franceinfo,

Afin de vérifier ce chiffre, il convient tout d’abord de savoir combien le pays verse par an au budget européen. Selon un rapport annexe au projet de loi de finances (PLF) de 2022 centré sur « les relations financières avec l’Union européenne », la contribution française augmente depuis 2017, avec 20,4 milliards d’euros versés au budget de l’UE cette année-là. En 2021, ce sont 28,8 milliards qui ont été engagés. Ce qui représente une hausse de 45%. Il semble toutefois important de noter que les hausses de 2020 (23,3 milliards) et 2021 sont à relier à la crise sanitaire

Après les dépenses, place aux recettes. Un tableau issu de ce même rapport établit les « retours en France au titre des principales politiques communes entre 2000 et 2020 ». On peut voir que le pays a touché 13,5 milliards d’euros de l’UE en 2017. Trois ans plus tard, c’était 15,8 milliards d’euros, soit une augmentation de 17%. 

Il semble donc clair que la France est une contributrice nette au budget de l’Union européenne au fil des ans, mais pas dans les proportions affirmées par Nicolas Dupont-Aignan. En 2020, l’Hexagone a versé 5,6 milliards de plus qu’il n’a reçu des institutions européennes. Le candidat au scrutin présidentiel a donc multiplié par deux le montant de la contribution du pays. Pour conclure, notons que la France est le deuxième contributeur net derrière l’Allemagne. En 2020, Paris était le deuxième bénéficiaire en volume des dépenses de l’UE après la Pologne.

Total
0
Shares
Article précédent
Jean-Luc Mélenchon

Non, l’état d’urgence n’a pas été en place durant 60% du mandat d’Emmanuel Macron, comme l’avance Jean-Luc Mélenchon

Article suivant
Viande halal

Non, la France n’importe pas « 50% de sa viande », comme l’affirme Fabien Roussel

Dans la même catégorie