Désinformation : armes du faux, lutte et chaos dans la société de l’information

La désinformation repose sur la fabrication d’un faux message puis sa diffusion de façon qui semble neutre et dans un but stratégique. Il s’agit toujours d’agir négativement sur l’opinion publique pour affaiblir un camp. Ce camp peut être un pays, les tenants d’une idéologie, un groupe ou une entreprise…(on imagine mal une désinformation qui ferait l’éloge de ceux qu’elle vise).
desinformation : armes du faux, lutte et chaos dans la societe de l’information

La désinformation repose sur la fabrication d’un faux message puis sa diffusion de façon qui semble neutre et dans un but stratégique. Il s’agit toujours d’agir négativement sur l’opinion publique pour affaiblir un camp. Ce camp peut être un pays, les tenants d’une idéologie, un groupe ou une entreprise…(on imagine mal une désinformation qui ferait l’éloge de ceux qu’elle vise).
Sauf à la confondre le discours de qui ne pense pas comme nous (comme l’idéologie serait l’idée de l’autre, disait R. Aron), la désinformation est autre chose que :
le simple mensonge, fait de dire A quand on sait ou croit B (je n’ai pas volé la confiture) ;
le stratagème qui implique de feindre une intention ou une action pour mener un adversaire à la faute (je fais du bruit à l’ouest pour attaquer à l’est) ;
la manipulation, amener quelqu’un à prendre certaines décisions qu’il n’aurait pas prises de lui-même, sans être soumis à une représentation orientée de la réalité ou des rapports humains (je flatte ou culpabilise celui à qui je vais demander une faveur) ;
l’intoxication qui fait parvenir à un adversaire des informations trompeuses qu’il croira avoir surprises, qu’il considérera donc comme authentiques, et qui l’amèneront à prendre de mauvaises décisions (je laisse délibérément intercepter une correspondance de moi disant le contraire de ce que je prépare) ;
l’aveuglement idéologique qui permet de ne percevoir de la réalité que ce qui confirme l’idée ou de délirer en interprétant le réel…

Lire la suite sur Cairn.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
un patrimoine sans patrie ?

Un patrimoine sans patrie ?

Article suivant
la conflictualite informationnelle a l’ere du digital

La conflictualité informationnelle à l’ère du digital

Dans la même catégorie
vers un nouvel hygienisme ?
En savoir plus

Vers un nouvel hygiénisme ?

La vérité de mars est-elle celle d’avril ou de mai ? Et quid des erreurs des fact-checkers, sauf à les présumer infaillibles bien entendu, quand le discours officiel est aussi ductile et contorsionné ?
donald trump
En savoir plus

Quand les GAFAM censurent Trump

Le pouvoir de faire-croire, inhérent à la politique, repose sur les moyens de faire savoir que et de faire penser à… Autrement dit, des médias. On les a toujours présumés au service des dominants et de leur idéologie. Mais au fait, qui sont les dominants aujourd’hui aux U.S.A. ?