François-Bernard Huyghe

47 articles
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. Il enseigne notamment à l’Iris Sup, et anime le site http://huyghe.fr. et une chronique médiologique sur Marianne.net (les médiologues).Spécialiste des stratégies de l’influence à l’ère numérique, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont La Soft-idéologie (Robert Laffont), L’Ennemi à l’ère numérique (Puf), Comprendre le pouvoir stratégique des médias (Eyrolles), Maîtres du faire croire, de la propagande à l’influence (Vuibert), Terrorismes, Violence et Propagande (Gallimard), La désinformation les armes du faux (A. Collin). Derniers ouvrages : L’art de la guerre idéologique (Cerf 2019) et Fake news. Manip, infox et infodémie en 2021 (VA éditions 2020).
SNLE Le Triomphant
En savoir plus

François-Bernard Huyghe : « Les élites semblent découvrir que la guerre économique existe »

Après la rupture par l’Australie d’un contrat portant sur la livraison par la France de 12 sous-marins conventionnels, le président de l’Observatoire stratégique de l’information François-Bernard Huyghe analyse la dimension stratégique et informationnelle de ce revers commercial et diplomatique.
Stop Covid-19
En savoir plus

Après la covid…, le vide ?

La pandémie ralentit les flux de choses et de gens ; et engendre une peur inédite qui remet en cause des valeurs : ouverture, circulation, croissance, individualisme, hédonisme, consommation, changement ; bref tout ce qui était souhaitable et « moderne » se heurte à l’impératif majeur : prolonger la vie le plus longtemps de la façon la moins pénible. Surmortalité et hyper morbidité deviennent les critères ultimes du bien commun et la justification de tous les sacrifices.
hacker
En savoir plus

La puissance de l’ingérence

L’occidentalisme comme religion de la mondialisation heureuse périclite. L’idée même d’un modèle remportant une compétition planétaire a trouvé ses limites : il y a d’autres visions du monde qui s’implantent chacune dans leur aire géographique, culturelle ou spirituelle. L’idéologie de la fin des idéologie, plus qu’à des rhétoriques efficaces, s’est heurtée à la pluralité indéracinable des identités et des croyances.
donald trump
En savoir plus

Quand les GAFAM censurent Trump

Le pouvoir de faire-croire, inhérent à la politique, repose sur les moyens de faire savoir que et de faire penser à… Autrement dit, des médias. On les a toujours présumés au service des dominants et de leur idéologie. Mais au fait, qui sont les dominants aujourd’hui aux U.S.A. ?
Philippe Monguillot
En savoir plus

Incivilités contre ensauvagement : la bataille des mots

On connaît la phrase de Confucius « pour rétablir l’ordre dans l’empire, il faut rétablir l’ordre dans les dénominations. ». Chacun comprend sans peine que les hommes se battent parce qu’ils ne donnent pas le même sens à liberté ou à République. Mais, cette fois, on se dispute pour ou contre le droit d’interdire ou d’interpréter les mots de l’autre.