Derniers articles

SNLE Le Triomphant
En savoir plus

François-Bernard Huyghe : « Les élites semblent découvrir que la guerre économique existe »

Après la rupture par l’Australie d’un contrat portant sur la livraison par la France de 12 sous-marins conventionnels, le président de l’Observatoire stratégique de l’information François-Bernard Huyghe analyse la dimension stratégique et informationnelle de ce revers commercial et diplomatique.
En savoir plus

[ÉTUDE] – Dans la tête de Sputnik

Sputnik France, l’un des deux médias russes actifs dans l’écosystème informationnel francophone, est régulièrement accusé de chercher à influencer l’opinion publique française et celle de nombreux pays africains où le français est une langue couramment parlée par la population. Afin d’évaluer son influence et décrypter les stratégies qu’il met en oeuvre, il n’est pas seulement nécessaire de connaître les objectifs poursuivis par la diplomatie russe, mais aussi d’établir la grille d’analyse la plus fine possible de son contenu, en étudiant les métadonnées. C’est l’objet de cette étude, menée dans le cadre des travaux d’OSI, qui a passé au crible plus de 170 000 articles publiés par Sputnik entre 2014 et 2020.
Lignes de code
En savoir plus

Fear of the Dark

Nous avons beaucoup écrit ces dernières semaines au sujet des révélations conjointes de Facebook et de Graphika, une société américaine d’analyse de données, sur les supposées menées informationnelles attribuées à l’armée française dans plusieurs zones géographiques, et notamment en Afrique. Avec du recul, (rappelons que les premières révélations datent de la mi-décembre), il nous semble que nous sommes passés à côté de l’essentiel et de la vraie question : ce type d’opérations est-il adéquat, opportun, pertinent et légitime ?
Stop Covid-19
En savoir plus

Après la covid…, le vide ?

La pandémie ralentit les flux de choses et de gens ; et engendre une peur inédite qui remet en cause des valeurs : ouverture, circulation, croissance, individualisme, hédonisme, consommation, changement ; bref tout ce qui était souhaitable et « moderne » se heurte à l’impératif majeur : prolonger la vie le plus longtemps de la façon la moins pénible. Surmortalité et hyper morbidité deviennent les critères ultimes du bien commun et la justification de tous les sacrifices.