Décès de notre président et fondateur François-Bernard Huyghe

François-Bernard Huyghe

Paris, le 6 septembre 2022

Nous avons appris aujourd’hui avec beaucoup de tristesse le décès de notre Président et fondateur François-Bernard Huyghe auprès de son éditeur Hubert de Langle. Nous adressons nos plus sincères condoléances à ses proches et à tous ceux qui l’ont connu.

Docteur d’Etat en sciences politiques et HDR, directeur de recherche à l’IRIS et enseignant au CELSA Paris IV Sorbonne, François-Bernard Huyghe était un spécialiste incontesté des questions liées à la désinformation. Ses grandes qualités de pédagogue, son érudition et sa gentillesse ont marqué de nombreuses générations d’étudiants en communication et en intelligence économique.

Auteur de nombreux ouvrages de référence en science politique, ses nombreuses études ont grandement contribué à structurer le champ de la recherche sur les phénomènes de manipulation de l’opinion. Son dernier essai, La Bataille des Mots, paru chez VA Éditions en juin 2022, s’inscrivait dans la droite ligne de ses recherches sur la dimension sémantique des clivages qui traversent la vie politique française.

Nous aurons à cœur au sein de l’Observatoire de poursuivre ses travaux sur ces phénomènes en constante mutation, et de faire vivre ainsi ses réflexions, plus que jamais d’actualité.

Total
0
Shares
Article précédent
Matthieu Lebeau

Quelles stratégies de contenu à l'heure de la fin des cookies tiers ?

Dans la même catégorie
“jour d’apres” : la france deconfinee angoisse
En savoir plus

“Jour d’après” : la France déconfinée angoisse

Le hashtag #Zara, sur lequel des photos et des vidéos de files d’attentes interminables ou montrant des foules massées dans des magasins de vêtements dès le lundi matin, s’est imposé comme l’un des principaux sujets de discussion au premier jour du déconfinement, s’élevant au rang de symbole de l’égoïsme supposément enraciné dans la population française.
luc montagnier
En savoir plus

La trahison des clercs ?

Par contre, par-delà les personnes et les postures, force est de constater que la séquence dans laquelle nous sommes entrés depuis maintenant plusieurs semaines, et qui ne sera sûrement pas close le 11 mai, a questionné et problématisé, au-delà du rationnel, la place de la science, et avec elle des scientifiques, dans nos sociétés.
born again
En savoir plus

Born again

On pourrait se gausser de ceux qui rêvent du « monde d’après » et pourtant nous devons penser, de façon urgente, ce qui doit être nouveau, radicalement nouveau.