Société de transparence, société du secret

Nos sociétés de l’information exaltent volontiers la transparence. En politique, elle doit favoriser la gouvernance : plus d’ententes clandestines, de manoeuvres antidémocratiques obscures, d’intérêts occultes, de crimes enfouis. En économie, on voit en elle une garantie contre les défauts cachés, les erreurs et les tricheries, donc un facteur de sécurité et de progrès. Et, moralement, la transparence semble garantir la confiance entre ceux qui n’ont rien à se reprocher. Dans ces conditions, il est difficile de plaider pour le secret. Ou au moins pour sa persistance, voire sa croissance. Et pourtant…
societe de transparence, societe du secret

La transparence est aujourd’hui célébrée, tandis que l’époque est au soupçon généralisé. Pourtant le secret importe, dans les affaires régaliennes de l’État comme dans les affaires des entreprises. Réseaux sociaux et cyberespace sont les nouveaux territoires d’une dialectique entre intimité et totale publicité, qui débute dans notre smartphone. Il faut savoir se protéger.

Lire la suite sur Cairn

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
la conflictualite informationnelle a l’ere du digital

La conflictualité informationnelle à l’ère du digital

Article suivant
catalogne, la russie a-t-elle (reellement) essaye de diviser l’espagne…et l’union europeenne ?

Catalogne, la Russie a-t-elle (réellement) essayé de diviser l’Espagne…et l’Union européenne ?

Dans la même catégorie
Nothing Is Beyond Our Autism
En savoir plus

GameStop ou l’émergence d’un nouveau fait social : les forums de discussion comme force d’influence sur la bourse

En l’espace de quelques jours, le forum de discussion Reddit a été à l’origine d’un fait social nouveau : l’action conjointe de particuliers a eu un impact sur le cours de la bourse. Alors que l’action de la chaîne de magasins de jeux vidéo GameStop était une des plus “shortées” du S&P 500, un mouvement de nouveaux boursicouteurs a réussi à faire plier un hedge fund spéculatif. Ils ont dans cette entreprise profité de l’appui d’Elon Musk, qui s’est emparé de l’occasion pour fragiliser un adversaire historique. Assiste-t-on à la naissance d’une ochlocratie et d’un populisme boursier ?
l'art de la guerre ideologique
En savoir plus

Cinq questions à François-Bernard Huyghe sur l’art de la guerre idéologique

Plus personne ne croit, comme à la la fin du XX° siècle, qu’une des deux grandes utopies opposées doive l’emporter bientôt : ou bien le communisme ou bien la société libérale d’abondance, avec fin de l’histoire. Il y a un mythe pour lequel certaines minorités sont encore prêtes à donner leur vie : le califat djihadiste promet le salut de l’âme et la conquête de la Terre qui devra se soumettre à la loi divine. Il ne sépare pas guerre idéologique de guerre tout court.