Interview pour Atlantico

La perspective d’une démocratie où deux types humains vivraient dans deux mondes – faits et affects – inconciliables, ne réjouit guère. La République suppose que les citoyens disputent de ce qui est souhaitable pour la Cité, non de ce qui est établi ou de ce qui est méchant.
books

1) Les litiges entre Donald Trump et la Silicon Valley font partie d’une guerre culturelle qui se joue dans toutes les démocraties occidentales et qui est loin de se résumer à une lutte les dangereux conservateurs et les vertueux progressistes. Bien que les guerres culturelles existent à toutes les époques, en quoi cette guerre est-elle particulière si par ses armes (les médias) et la situation sociale des démocraties occidentales ?

FBH Mon grand âge m’a permis de connaître le temps où la guerre culturelle opposait partisans de Sartre et de Aron et où les poings partaient en amphi pour une ligne de Marx. Grosso modo, à droite se plaint depuis plus d’un demi-siècle du règne du gauchisme culturel (devenu politiquement correct). À gauche, depuis vingt ans, on s’effare de l’audace d’une poignée d’auteurs (comme Finkielkraut, Onfray et Zemmour). Au double chef de leurs phobies (islam, sexualités, immigration, Europe…) et de leur refus supposé de la modernité sociétale, pour ne pas dire des Lumières. Ou de l’hominisation…

Lire la suite sur Mediologie.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
olive et tom

Et à la fin, c’est la science qui perd

Article suivant
Dessin de Didier Raoult

"No fake science" versus Didier Raoult, méthodologie versus pragmatisme ?

Dans la même catégorie
l'art de la guerre ideologique
En savoir plus

Cinq questions à François-Bernard Huyghe sur l’art de la guerre idéologique

Plus personne ne croit, comme à la la fin du XX° siècle, qu’une des deux grandes utopies opposées doive l’emporter bientôt : ou bien le communisme ou bien la société libérale d’abondance, avec fin de l’histoire. Il y a un mythe pour lequel certaines minorités sont encore prêtes à donner leur vie : le califat djihadiste promet le salut de l’âme et la conquête de la Terre qui devra se soumettre à la loi divine. Il ne sépare pas guerre idéologique de guerre tout court.
salon ambassadeurs elysee
En savoir plus

Le symptôme Coluche

Alors que le niveau d’impopularité de l’exécutif s’est accru durant le confinement (pénuries successives de masques, de gel et de surblouses, politiques passées en matière de santé publique, revirements en termes de communication), que les dissensions au sommet de l’Etat se sont avivées sur plusieurs sujets sensibles et que l’exécutif est sommé par certains acteurs de la vie politique de rendre des comptes sur ses choix de gestion de crise, notamment au plan judiciaire, la vie politique française semble au bord de l’implosion encore plus qu’en 2017, après la défaite de ses deux grands partis de gouvernement.